2005 – Les Passagers de Vent – Grand-Cachot

par sur 8 mai 2014

< Retour à la galerie
  • EN SAVOIR PLUS

    Affiche de l'exposition
    «Les Passagers de Vent »
    Christine Aymon
    26 juin – 14 août 2005
    Réalisée par Corentin Aymon, actuellement « Agence Copilote »

    1 Passagers de vent
  • EN SAVOIR PLUS

    Sortant d'un soleil d'été, nous franchissons la porte et pénétrons dans un ancien et long couloir de planches, d'autant plus sombre que le contraste est grand. C'est un Passage. Poussant encore une belle et vieille porte, nous voilà directement au cœur de la bâtisse, dans le saint des saints dirais-je, dans la cuisine. A même le sol, dans l'immense cheminée, un feu crépite. Nous sommes dans un autre monde, relié au Temps. Passé/Présent.

    saucisses2
  • EN SAVOIR PLUS

    C'est le royaume du feu, cheminée burgonde et four à pain... « Grand-Cachot- de-Vent », ferme tu fûts, ferme tu le restes un peu avec le pain qui cuit, les saucisses qui sèchent, avec les grandes tablées des occasions...voilà brossé le contexte, et mon histoire cette fois tournera au propre comme au figuré autour de ce pilier central de vie qu'est la cuisine, comme une matrice, quelque chose de chaud et de féminin.

    DSCN0186
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le Sage » accompagné de la petite « Marie » nous accueillent, tranquilles, hors du temps eux aussi. En arrière plan, l’Écurie.
    « Le Sage » 1994
    Sculpture de bois peint et textile - Dimensions : 182 x 50 x 35 cm
    « La Petite Marie » 2001/2003
    Sculpture de bois peint et textile - Hauteur environ 1m.

    001
  • EN SAVOIR PLUS

    Et nous commençons notre périple autour de la « Matrice-cuisine » et l'élément feu. L’Écurie y est attenante. Elle a gardé son pavage d'origine ainsi que stalles et parois
    L’Écurie, lieu de rencontre entre l’homme et de l’animal, élément Terre pour moi. L'appel des Temps Anciens et de la matière brute.
    Nous avons « Clara », la grande chèvre, « Gallopine » et son cavalier, « P'tit Homme Libre » 2005

    002
  • EN SAVOIR PLUS

    « L’Écurie » avec toute la Tribu des Bêtes à Cornes
    Installation pour le Grand-Cachot-de-Vent, 2005

    003
  • EN SAVOIR PLUS

    « L'Homme Chamois » et « L'Homme Chèvre » 2002/2005
    Sculptures de carton moulé et peint, textile
    Dimensions : 165 x 55 x 55cm et 170 x 50 x 30cm
    Les animaux apparaissent dès 1990, d'abord discrètement puis se disputent presque à parts égales la place avec l'humain; parfois jusqu'à ne faire plus qu'un avec l'homme. Ce rapport puise ses sources au profond de notre mémoire, peut-être quand nous nous découvrions pas différents de tous les autres éléments du vivant.

    004
  • EN SAVOIR PLUS

    « P'tit Homme Libre » et « Galopine » 2005
    Sculpture de bois peint et carton moulé
    Dimensions : 140 x 140 x 40 cm
    L'Enfant nous salue, nous qui entrons, fier sur sa monture.

    005
  • EN SAVOIR PLUS

    « P'tit Homme Libre » et « Galopine »
    ...et au fond, l'Aïeule, « La Grand-mère à la poupée » et « Clémentine » 2003
    Sculptures de bois et carton moulé peint, terre, textile
    Dimensions : 120 x surface au sol variable soit environ 180 x 180cm

    006
  • EN SAVOIR PLUS

    « La Grand-mère à la poupée » et « Clémentine » 2003
    L'Aïeule est offrande dans sa totalité, absolue d'humilité dans son dépouillement. Hors d'âge, elle sait que l'existence est un jeu et la vie un don. Sa poupée si confiante n'est que la conscience assumée de l'illusion, mais son regard dirigé sur Marie affirme la pérennité du vivant dans la transmission. Marie, elle, invite chaque visiteur à écrire dans son livre une histoire, leur histoire. Elle reçut ainsi des écrits précieux qui purent être lus par d'autres lors de l'exposition.

    007
  • EN SAVOIR PLUS

    De la grand-mère qui observe nous voilà rendus dans la pièce à vivre, celles de l'univers des femmes, de tous âges, de toutes tâches, les enfants à leurs côté :
    « Le Foyer »

    012
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le Foyer »
    « Byzance et Bouton d'or » et « Moïshe » revenu de sa cave ! vous verrez pourquoi plus tard !
    Vous avez pu remarquer que mes personnages bougent, observez « La Petite Marie »...Ce sont mes acteurs... Nés d'une situation, ils s'en libèrent... comme ce devrait l'être aussi dans la vraie vie pour nous !

    008
  • EN SAVOIR PLUS

    Des voix se croisent, s’entremêlent, brouillant les langues dans un joyeux brouhaha de sons liés au partage et à la préparation du repas.
    La prise de son s'est fait avec une classe d'adolescents à l'EPPA (Ecole Pré-Professionnelle Alternance de St Maurice) lors d'une réelle préparation de repas organisée pour l'occasion.

    011
  • EN SAVOIR PLUS

    « P'tit Bouddha » 2005 - Sculpture bois et carton moulé, textile - Dimensions : 70 x 60 x 60 cm
    Sur les plateaux étaient disposés et offerts des gâteaux, des fruits, des chocolats pour nos hôtes. Je m'occupais le matin de recharger de frais les friandises mais, quelle ne fut pas ma surprise de constater que les restes de la veille avaient disparus !...nous étions visités la nuit par nos amis à quatre pattes! j'adore! La ferme n'avait pas encore été rénovée comme elle l'est aujourd'hui.

    011b
  • EN SAVOIR PLUS

    « L'Aïeule et La Petite Marie » 2001/2003 - Sculptures de bois peintes et textile - Dimensions : 195 x 120 x 100 cm
    « Zia ou secrets dialogues » 2003 - Sculpture de bois et carton moulé peints, textile, ciment - Dimensions : 173 x 48 x 54 cm
    Toutes les générations...et l'Aïeule vous accueille avec des yeux vivants qui vous suit en silence ! Eh oui ! c'est vrai..

    012a
  • EN SAVOIR PLUS

    « La Grande Dame Blanche et l'Enfant » 2000
    Sculptures de bois peint et textile
    Dimensions : 180 x 50 x 50 cm

    013
  • EN SAVOIR PLUS

    « La Grande Dame Blanche et l'Enfant »
    De par la position de l'enfant nous sommes presque en face des représentations de Marie et son fils...il y a quelque chose d'un peu christique dans cette attitude...la femme comme icône. Alors, en silence nous allons entrer dans la chapelle.
    Avant cela, nous passerons devant « Livia et Sonia-Camélia », devant le secret révélé.

    014
  • EN SAVOIR PLUS

    « Livia et Sonia-Camélia » 2003/2004
    Sculptures de bois et textiles peints et teints, foin, carton moulé
    Dimensions : 128 x 70 x 110 cm

    017
  • EN SAVOIR PLUS

    « Sonia-Camélia » attentive au secret révélé...un œuf de quartz, probablement façonné par les eaux du Rhône. Je l'ai trouvé en baissant les yeux par terre...Ces mille merveilles autour de nous que parfois nous remarquons...

    016
  • EN SAVOIR PLUS

    Maître Renard, par la curiosité alerté, tint à se joindre à « Livia » et « Sonia-Camélia »
    En arrière plan se profile le « Passager du Large » et le « Chœur »

    019
  • EN SAVOIR PLUS

    Un Ange passe, nous entrons dans
    « La Chapelle »

    « L'Ange Bleu »2005
    Sculpture de bois peint et textile teints, fil de fer et verre de vitrail
    Dimensions : 28 x 20 x 10 cm

    021
  • EN SAVOIR PLUS

    Dans « La Chapelle », le « Chœur » 1996
    Installation de 6 personnages, sculptures de bois et textile peints et sonorisation
    Dimensions : chaque personnage est de taille humaine, environ 170 x 60 x 30 cm

    020
  • EN SAVOIR PLUS

    Les personnages du « Chœur » ont tous une voix qui chante aléatoirement, parfois tous ensemble. parfois deux, parfois un ou pas du tout. Le son est émis à très faible amplitude ainsi sommes-nous surpris soudain de percevoir une vibration émanant du corps d'un de ces moines.
    Avec l'aide d'Interface à Sion, nous avons enregistré de vrais chanteurs.

    022
  • EN SAVOIR PLUS

    « Moïshe » 2005
    Sculpture de bois, carton moulé, fibres et textile
    Il est né d'un petite photo en bas d'un journal. Enfant soldat, terrorisé, au fond d'un trou de terre blanche et lumineuse. Ce contraste décuplait encore la solitude et la détresse de l'enfant.

    028
  • EN SAVOIR PLUS

    Descendre par les bas, entrer dans « La Cave » du Grand-Cachot-de-Vent
    Un Renard y avait trouvé refuge et pour l'hiver précipitait les poules par le soupirail. Elles ne pouvaient remonter, le garde-manger était inventé.
    Alors j'ai fait se rencontrer ces deux compagnons de solitude, et ils se sont apprivoisés.

    026
  • EN SAVOIR PLUS

    « Moïshe et le Renard » 2005
    Sculptures de bois et carton moulé, foin
    Dimensions : 120 x 120 x 70 cm

    Il se sont apprivoisés, amis sont devenus, jamais plus seuls ne seront...

    027
  • EN SAVOIR PLUS

    Rêve ou réalité?
    Miniature de bois et carton moulé peint, « Le Lion Veille »2005...oui, il y a un lion qui veille sur lui mais qu'on ne voit pas ici

    030
  • EN SAVOIR PLUS

    Nous entrons dans le monde du rêve...
    Nous entrons dans « La Chambre »

    031
  • EN SAVOIR PLUS

    Dans la ferme se tiennent encore deux des trois parois de « La Chambre ». J'ai reconstruit celles qui lui manquaient, mis un plafond, et l'ai fermée par une petite porte.
    Dans le temps, l'hiver était rude et j'ai lu que les habitants se faisaient des matelas de feuilles. Dans le Jura poussaient alors plus de feuillus qu'aujourd'hui.
    L'automne précédent l'exposition j'ai ramassé et fait sécher des paquets de feuilles, et mes familles de l'imaginaire ont dormi dedans.

    032
  • EN SAVOIR PLUS

    Espace tout petit, seules deux ou trois personnes à la fois pouvaient entrer et s'asseoir sur le petit banc en face des rêveurs.
    Espace tout petit, dormeurs alignés en quinconce...pour décourager le froid...

    033
  • EN SAVOIR PLUS

    Espace tout petit, je l'ai démultiplié par un jeu de miroirs et de projections de diapositives, toutes emmêlées, créant ainsi un monde magique de couleurs et d'images.

    034
  • EN SAVOIR PLUS

    Un « dormeur », 2005
    Masque grandeur nature de carton et de gaze moulés, brodés.

    036
  • EN SAVOIR PLUS

    Dormir et rêver, entrer dans les mondes obscurs ou merveilleux.
    Frontière ténue entre la vie et la mort.

    037
  • EN SAVOIR PLUS

    Cet espace clos invite celui qui regarde à se laisser bientôt glisser dans son propre songe et se frayer son chemin au sein de ses propres méandres...sommeil ou mort, confiance et abandon ou absence...

    038
  • EN SAVOIR PLUS

    Peut-être, venu du monde onirique, un Ange se balance très haut accroché au faite du toit, il regarde le monde, il nous regarde.

    039
  • EN SAVOIR PLUS

    « Elias » 2005
    Sculpture de carton moulé et textile
    Dimensions : 175 x 70 x 80 cm
    Il regarde les couleurs des mondes humains, les gris, les noirs, mais aussi les couleurs printemps...Retour dans ce qu'on imagine être La Réalité.

    040
  • EN SAVOIR PLUS

    « Migrants » 2003
    6 Peintures, pigments, acrylique, gouache, encre qui se suivent
    Dimensions : 75 x 40 cm chacune

    042
  • EN SAVOIR PLUS

    « Migrants » 2003
    Nos couleurs détresses...A quel jeu jouons-nous pour jeter ainsi tant de monde sur les chemins, hors leur foyer, hors leur vie ?
    Mise en route, en déroute, sur la route...

    043
  • EN SAVOIR PLUS

    Dans les mondes en déroute existe encore la couleur...
    Détail de « Migrants » 2003
    6 tableaux se suivent

    041
  • EN SAVOIR PLUS

    « Les Passagers de Vent » 2005. Créés la première fois pour le « Grand-Cachot-de-Vent »
    Installation de 13 personnages grandeur nature
    Sculptures de bois et textile et projection vidéo d'une foule marchant, parfois les visages virtuels rencontrent les visages sculptés, parfois pas.
    Dimensions en fonction des lieux pouvant aller jusqu'à 7m x 3m50au sol

    043a
  • EN SAVOIR PLUS

    « Les Passagers de Vent » 2005 - Des gens marchent, marchent sans pourtant avancer. Les sculptures s'animent d'une foule en mouvement. L'image projetée remplit l'écran de leur corps, yeux dans les yeux ou parfois s'en décale. S'ensuit un léger dérapage. Qui de la sculpture ou de l'image est-il vrai ?
    Où allons-nous chacun agrippés à son bagage ?
    Quel rêve nous met-il en route ?
    (Désolée la photo est mauvaise !)

    056
  • EN SAVOIR PLUS

    Certains ont vu des migrants, certains des déportés de la dernière guerre, certains des manifestants ou des rassemblement à la Zola, d'autres y ont même vu des anges...
    Dans l'art ce que j'aime, c'est que chacun puisse se projeter avec son vécu...alors tout est vrai dans le ressenti. Ne sommes-nous pas tous en route pour quelque part ? Et ce pays que nous poursuivons n'est-il pas celui de notre chemin de vie ?

    046
  • EN SAVOIR PLUS

    Un personnage des « Passagers de Vent » 2005
    Celui-là je l'appelle Raspoutine

    047
  • EN SAVOIR PLUS

    Un personnage des « Passagers de Vent »

    048
  • EN SAVOIR PLUS

    Un personnage des « Passagers de Vent »

    049
  • EN SAVOIR PLUS

    Un personnage des « Passagers de Vent »

    050
  • EN SAVOIR PLUS

    Un personnage des « Passagers de Vent »

    051
  • EN SAVOIR PLUS

    Un personnage des « Passagers de Vent »

    052
  • EN SAVOIR PLUS

    Un personnage des « Passagers de Vent »

    053
  • EN SAVOIR PLUS

    Un personnage des « Passagers de Vent »

    054
  • EN SAVOIR PLUS

    Un personnage des « Passagers de Vent »

    055
  • EN SAVOIR PLUS

    L'Enfant des « Passagers de Vent »
    Il serre son violon sur son cœur et est le seul à avoir les yeux fermés...un état tout intérieur où rêves et réalités ne sont pas encore séparés...

    045
  • EN SAVOIR PLUS

    Le spectacle est terminé !
    Sur notre chemin, nous sommes tous passagers de la vie, Passagers du Vent...

    061

Exposition Christine Aymon

26 juin – 14 août 2005

Les Passagers de Vent

Que faire quand tout, autour de soi, subit la violence des bouleversements, que les repères se perdent, que les rites de passage disparaissent ou ne font plus sens ; coquilles vides. Le changement en lui-même n’est pas en cause ; il fut même en de nombreux exemples facteur de survie. Mais que faire quand, dans ce tourbillon, on n’est pas sûr que l’essentiel subsiste… et quel essentiel d’ailleurs ? Qui le sait ?

Alors simplement je montre. C’est mon métier d’inviter le regard ; l’image comme arme silencieuse et pacifique, comme moyen d’action.

Mieux qu’aucun autre, ce lieu, tout à fait particulier qu’est la Ferme du Grand-Cachot (1503), en qui s’attache la magie du passé est scène idéale pour s’arrêter l’espace d’un instant sur notre présent. Il m’invitait à une installation bien spécifique.

Ainsi, avec ses cuisines et ses âtres, son écurie, sa petite chambre, sa cave et sa grange, comment ne pas l’habiter à nouveau ? L’habiter de gens et d’animaux qui chacun ont leur place. Alors, enfants, femme en espérance, mère allaitante, les générations mélangées se retrouvent autour des foyers, les chèvres réintègrent l’écurie, les dormeurs leur lit de feuilles et de rêves et là-haut, dans la grange, « les chats font les fous », soit : de drôles d’histoires se passent… et dans la cave aussi.  Jura : berceau de légendes.

Bref, une petite vie toute simple, toute « normale » inscrite dans le rythme du temps et, pour cette raison même, en décalage avec notre présent ordinaire où timing, shopping, agenda, courses folles, mille sollicitations nous tiraillent de tout sens… zapping de nos existences.

Mais, soyons clairs, nous ne sommes pas face à une reconstitution historique ou dans la pleine nostalgie du passé. Passé qui fut dur autant que maintenant la vie l’est, mais différemment.

Comme toujours dans mon travail, il y a un moment où la réalité dérape ; dérape et interroge, interroge « l’aujourd’hui », particulièrement en ces lieux, nous renvoie à nous-mêmes, à notre identité, celle de notre groupe et son appartenance à la notion du « chez soi » ou son absence dans l’errance.

Comme toujours l’image donnée à priori en cache d’autres, strates de différentes réalités, celles de chacune et chacun, lectures diverses à découvrir, confronter, partager.

Sur notre chemin, nous sommes tous passagers de la vie, Passagers de Vent… au Grand-Cachot.