Le murmure des peuples élidés – 2014

par sur 7 août 2015

< Retour à la galerie
  • EN SAVOIR PLUS

    Affiche de l'exposition de Lenzburg / Argovie
    Graphisme : Agence Copilote

    2
  • EN SAVOIR PLUS

    Affiche de l'exposition de l'Espace Culturel Assens / Vaud

    1
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le Temps du Regard » 2010/2011
    Réfléchir et sentir le rapport entre soi et la nature
    Installation de 5 personnages grandeur nature avec vidéos, sculptures bois et carton moulé
    ( Plus d'informations sous: installation, Le Temps du Regard )

    3
  • EN SAVOIR PLUS

    Détail de l' « Homme Jeune » 2010/2011
    Sculpture sur bois et carton moulé peints
    Hauteur environ : 145 cm

    4
  • EN SAVOIR PLUS

    « Notre propre essence n’est pas différente de celle des autres éléments du vivant »
    ( F. Cheng « Et le souffle devient signe » 2010 Ed. L’iconoclaste p. 75)

    5
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le murmure des peuples élidés »
    Vivre entre l'imaginaire et la réalité autre.

    6
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le Pêcheur » 2012/2014
    Sculpture de bois
    Hauteur 155cm

    7
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le murmure des peuples élidés » 2012/2014
    Installation de 10 personnages grandeur nature et un bateau
    Sculptures de bois peint et ajouré.

    8
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le murmure des peuples élidés » 2012/2014
    Peuples de la marge, ils révèlent par contraste notre manière de vivre, nos valeurs.

    9
  • EN SAVOIR PLUS

    « La Femme qui rêve et son enfant » du « murmure des peuples élidés » 2012/2014
    Son corps évidé contient l'enfant ou le met en avant
    Sculptures de bois peintes
    Hauteur 100cm

    10
  • EN SAVOIR PLUS

    6 des 10 personnages du « murmure des peuples élidés » 2012/2014

    11
  • EN SAVOIR PLUS

    « Aléïa » et le « Maître Berger » 2012
    2 sculptures miniatures de bois peint et ajouré
    Hauteur environ : 25 cm

    11a
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le Batelier » du « murmure des peuples élidés » 2012/2014
    Sculpture de bois peint et ajouré
    Hauteur : 210 cm

    12
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le Batelier et la Femme Pervenche » du « murmure des peuples élidés » 2012/2014

    13
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le Femme Pervenche » du « murmure des peuples élidés » 2012/2014
    Sculpture en bois peint et ajouré
    Hauteur: 175 cm

    14
  • EN SAVOIR PLUS

    « L'Enfant de la femme Pervenche » du
    « murmure des peuples élidés » 2012/2014

    15
  • EN SAVOIR PLUS

    Celui qui voyage s’ouvre et grandit.
    Celui qui voyage forcé perd ses repères, perd sa terre intérieure.

    16
  • EN SAVOIR PLUS

    « La Femme Pervenche » et le « Pêcheur » du « murmure des peuples élidés » 2012/2014

    17
  • EN SAVOIR PLUS

    Le tête du « Pêcheur » du « murmure des peuples élidés » 2012/2014

    18
  • EN SAVOIR PLUS

    A Lenzburg ; la Forêt et, au fond, le bateau et le « Pêcheur »
    La mise en scène est importante pour moi, les sculptures entrent en résonance avec le lieu et créent une histoire à chaque fois différente.

    20
  • EN SAVOIR PLUS

    Dans les pays d’entre deux mondes, il y a la tentation de l’illusion.
    Entre le rêve et l’illusion la frontière n’est que d’un cheveu
    « Barque du passage » 2014
    Sculpture bois peint
    Longueur environ 35 cm

    20b
  • EN SAVOIR PLUS

    A la fois tri et bidimensionnels, agrémentés de quelques jeux de trompe-l’œil, les personnages affirment ici une fois encore leur appartenance à un monde d’entre deux.
    Glissement des certitudes.

    21
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le Conteur » et « Le Berger » du « murmure des peuples élidés » 2012/2014
    Sculptures de bois peint et ajouré
    Hauteur respectivement de 170 cm et 185 cm

    22
  • EN SAVOIR PLUS

    L’ajouré des robes donne à espérer la porosité de l’être.

    23
  • EN SAVOIR PLUS

    Découpes végétales, ces individus portent la forêt en eux, énoncent leur désir d’unité avec la nature.

    24
  • EN SAVOIR PLUS

    « Le Sage » du « murmure des peuples élidés » 2012/2014
    Sculpture de bois peint et ajouré
    Hauteur : 195 cm

    25
  • EN SAVOIR PLUS

    Lorsqu'on ose se tenir tout près de lui, il nous domine de sa grande taille pourtant son regard nous accueille. Je ne peux m'empêcher de ressentir quelque chose au creux du ventre.

    26
  • EN SAVOIR PLUS

    La main du « Sage »
    La main « parle ».
    Elle exprime à elle seule la personnalité de l'être à qui elle appartient.

    27
  • EN SAVOIR PLUS

    Le rêve crée le monde.
    Dans la Forêt se trouvent beaucoup de ces palmes et fougères, hautes et découpées elles jouent des ombres sur les murs et multiplient l'espace, le rend plus touffu.

    29
  • EN SAVOIR PLUS

    Nous allons entrer dans la forêt... le centre des arbres s'ouvrent, le regard se glisse en leur cœur

    30
  • EN SAVOIR PLUS

    Un arbre et au loin une danse des animaux et des humains

    31
  • EN SAVOIR PLUS

    « Grand Cavernicole » 2010
    Peinture 200 x 150 cm - et « L'Enfant qui salue » du « murmure des peuples élidés » 2012/2014
    Sculpture de bois peint
    Environ 90 cm de haut
    Entre peinture et sculpture, pas de clivage, juste une continuité.

    32
  • EN SAVOIR PLUS

    Au fond de la forêt, « La Cabane-à-retrouver-son-enfance » 2011
    Construction dans laquelle, passé les loups et la gardienne, on peut entrer, s'asseoir et méditer.
    Une petite musique de nature, de chantonnements et de quelques notes de violon nous accompagne.

    32b
  • EN SAVOIR PLUS

    Dans la cabane j’entre. Je m’assieds.
    Dans cet espace à l’abri des regards, je peux me laisser aller à pelleter les effiloches de mes souvenirs d’enfance, à retourner dans le temps. Retrouver les lieux clairs et légers…ou le contraire.
    Retrouver le monde rond ou rempli de terreurs…ou les deux un peu.
    Traverser de toute façon et me rassembler, me retrouver.

    32c
  • EN SAVOIR PLUS

    « La Forêt » 2013/2014
    Arbres vides à l'intérieur, ajourés, avec lumière dans certain
    Sculptures de bois peintes et brûlées
    Hauteurs variées de 200 à 330 cm
    Au sol : de la terre dans laquelle le pied s'enfonce et où le son chuchote.

    33
  • EN SAVOIR PLUS

    Maintenant visiteur, c’est toi le personnage qui marche dans la forêt, tu entres dans le tableau, tu n’es plus dans la représentation, tu es dans l’espace réel. Tes pieds s’enfoncent dans la terre, tu tournes autour des arbres. Tes yeux se déplacent dans les verticales des fûts et les courbes des branches. Tu traces la ligne de tes pas au sol. Tu es le pinceau de tes déambulations.

    34
  • EN SAVOIR PLUS

    Détail d'un arbre de la « Forêt » avec une palme

    Textures, structures, un arbre s’ouvre et t’invite à entrer.
  • EN SAVOIR PLUS

    Quand les arbres deviennent vêtures et qu’autour de toi l’écorce se fait peau, tu réalises ta parenté avec la nature.
    Quand un arbre t’accueille et que tu t’y sens bien, cet être végétal devient ton complice, ton ami.
    ( Photo de P-A Thiébaud )

    43 P-A Thiébaud
  • EN SAVOIR PLUS

    Au creux de la Forêt tu rencontres « L'Esprit du Bois » et « Grand Bois » 2009

    35a
  • EN SAVOIR PLUS

    « Grand Bois »2009
    Sculpture de bois taillé et de branches sauvages, peinte et brûlée
    Dimension : 350cm de haut
    Dans le fond : « Grand Cavernicole » 2010
    Peinture de 200 x 150 cm

    35b
  • EN SAVOIR PLUS

    « L'Esprit du Bois » 2009
    Sculpture de bois et carton moulé, peinte et brûlée, avec ajout de ciment et de branches sauvages
    Hauteur 90 cm

    35c
  • EN SAVOIR PLUS

    Des arbres comme des cathédrales...

    36
  • EN SAVOIR PLUS

    3 arbres de la « Forêt » avec au sol, de la terre

    37
  • EN SAVOIR PLUS

    La lumière est toujours importante pour créer l'ambiance, pourtant chaque œuvre prise seule et sans artifice d'exposition doit elle aussi tenir le coup!

    38
  • EN SAVOIR PLUS

    « Grand Cavernicole » 2010
    Peinture avec terre du jardin
    Dimension : 200 x 150 cm

    39
  • EN SAVOIR PLUS

    Loups du« Grand Cavernicole » et l' « Homme à l'écorce »
    Rencontre...

    39a
  • EN SAVOIR PLUS

    « L'Homme à l'Oiseau » 2014
    Sculpture miniature, bois brûlé et peint
    Dimension : environ 30 cm

    39b
  • EN SAVOIR PLUS

    L'« Homme en marche » et l'« Homme debout » 2014
    Sculptures miniatures de environ 30 cm
    Le jeu des ombres dynamise le mouvement

    39c
  • EN SAVOIR PLUS

    « Homme qui marche » « Homme à l'Oiseau » « Homme à l'écorce » 2014
    Sculptures miniatures de bois brûlé et peint
    Dimension : env. 30 cm de haut

    39d
  • EN SAVOIR PLUS

    La « Forêt » 2013/2014
    Planches collées taillées sculptées et branches sauvages, jeu de verticales et de courbes, jeu de lignes, de pleins et de vides

    40
  • EN SAVOIR PLUS

    Détail d'une structure d'arbre

    41
  • EN SAVOIR PLUS

    Après la Terre et la Forêt : le Ciel ...Marche sur les nuages
    Voyage Ose ta vulnérabilité Ose te coucher sur le bateau/bouclier/balançoire ; à ton choix, Offert, ouvert Berce-toi tout doucement et laisse l’eau t’entraîner ailleurs, là où tu ne sais pas encore Doucement Mets-toi « La tête à l'envers »

    44
  • EN SAVOIR PLUS

    « La tête à l'envers » 2014
    Installation - sculpture/bouclier/balançoire sur laquelle le visiteur est invité à s'allonger et se laisser bercer
    Au sol, vidéo de nuages
    Au plafond, vidéo d'eau qui coule avec le son.
    Sensations garanties, l'univers perd de sa évidence physique pour une autre réalité.

    45
  • EN SAVOIR PLUS

    « Métamorphose » 2014
    Installation de pétales et 1 capsule de coquelicot géant
    Les pétales comme des flaques écarlates, tombés...lente mutation...vie et mort des végétaux mais aussi...danse de l'apparence - Chemin des effeuilles jusqu’au cœur de la fleur - Jusqu’à l’ultime saison du fruit
    Alors se lover dans la capsule..

    46
  • EN SAVOIR PLUS

    Vous pouvez entrer dans la capsule géante du coquelicot - Doucement fermer la porte - Et alors… ? C’est votre voyage… (photo de F. Kissling)
    Sculpture de bois
    Dimensions : environ 1m-cube

    47 F. Kissling
  • EN SAVOIR PLUS

    Matrice et gestation jusqu’à la déhiscence
    Ne plus laisser de soi que l’essentiel
    Délivrance des graines que le vent emportera.

    48
  • EN SAVOIR PLUS

    « Métamorphose » capsule et pétales...

    49

Espace culturel Assens / VD  10 mai – 6 juillet 2014

A travers la représentation humaine, je questionne le sens de la vie. Quand je passe des jours voire des mois sur  un groupe de personnages ; quand, à la pointe de mon outil les visages naissent, les individualités s’affirment, c’est mon appartenance à cette humanité qui se révèle mêlée à des mémoires anciennes qui m’échappent mais qui se manifestent et que je laisse advenir. Et là je parle d’amour. Quand la matière des corps s’ajoure, va à la transparence, que naît un feuillage et qu’il se végétalise, c’est de notre parenté avec le monde qu’il s’agit. Alors, quand les arbres deviennent vêtures et qu’autour de soi l’écorce se fait peau, c’est réaliser que nous sommes un tout indissociable, Nature et Humain ne font qu’un. Et quand je l’oublie, quand certaines réalités me rattrapent et quand le monde se change en impasse, quelque chose crie en moi, m’isole. Peuple de la marge tu m’habites, je pleure en toi et je rêve aussi…  transformer l’hostile.

Peuple élidé, votre murmure est le rêve qui crée le monde

 

Das Murmeln der Stille

Müllerhaus, Lenzburg / AG  5. Oktober – 26. Oktober 2014

Durch die menschliche Darstellung stelle ich den Sinn des Lebens in Frage. Wenn ich Tage oder sogar Monate für eine Gruppe von Figuren aufbringe, wenn aus der Spitze meines Werkzeugs die Gesichter geboren werden, wenn sich die unterschiedlichen Persönlichkeiten herausbilden, ist es meine Zugehörigkeit zur Menschheit, die sich hier offenbart, vermischt mit uralten Erinnerungen, die sich manifestieren und die ich geschehen lasse. Und dabei verspüre ich Liebe. Wenn sich Körper aus dem Material herausbilden – wie Blätter, die spriessen und gedeihen –, versinnbildlicht dies unsere Verbindung mit der Welt. Wenn sich die Bäume in einem neuen Gewand zeigen und sich mit Rinde neu einkleiden, realisiere ich einmal mehr, dass wir alle untrennbar miteinander verbunden sind – Natur und Mensch sind eins. Und wenn ich dies vergesse, wenn mich die Realität wieder einengt, schreit etwas in mir auf, macht mich einsam. Vergessene Völker, ihr seid in mir, ich weine mit euch und träume … dass alle Feindseligkeit entschwindet.

Vergessene Völker, euer Raunen ist der Traum, aus dem die Welt entsteht.